L’Observatoire agira dans le domaine :

  • Du conseil stratégique aux gouvernements sur la manière d’accompagner les entreprises évoluant dans des contextes d’instabilité. Ceci peut prendre la forme de notes confidentielles ou de briefings.
  • Du conseil aux gouvernements et les acteurs du secteur privé sur les conditions à créer pour atténuer la menace et assurer les opérations du secteur privé dans un contexte d’extrémisme violent/de terrorisme, à travers la création d’espace de discussion sur nos données de terrain afin de susciter une discussion multi-acteurs où les défis de chacun seront mis à plat. Ce serait l’occasion de partager les bonnes pratiques et de recommander des stratégies d’atténuation.
  • De la même manière que nous faisons des briefings pour la communauté diplomatique et les décideurs politiques, nous pourrons, une fois que nous aurons amassé un certain nombre de données, envisager de faire des briefings à l’attention des entreprises du secteur privé qui opèrent dans différents pays d’Afrique de l’Ouest touchés ou menacés de l’être par l’extrémisme violent/le terrorisme. Ces briefings (2 par an) porteraient sur la situation sécuritaire dans les régions où nous disposons d’une expertise ainsi que sur la nature et les dynamiques des menaces.

Les briefings peuvent être collectifs ou taillés sur la mesure d’entreprises spécifiques (par secteurs ou de façon individuelle). En plus d’être un lieu de partage d’expériences et d’échange de bonne pratiques, ces briefings seront aussi une occasion pour l’Observatoire de collecter un maximum d’informations sur la nature des menaces auxquelles les entreprises sont confrontées.